C’est un duel au sommet que le calendrier de ligue A propose, pour cette  8 journée de championnat, avec l’affiche GFCA/Beauvais. Installés dans les hauteurs du classement tout comme les ajacciens  les  joueurs d’Emanuele Zanini ont disposé de Lyon (0-3), samedi lors de la 7e journée alors que les gaziers s’imposaient sur la parquet de Toulouse sur le même score. Découvrons mieux ce futur adversaire grâce aux données de la LNV. (JPA)

(Source LNV)

Seulement onzième la saison passée Beauvais a tout chamboulé pendant cet été: nouveau coach, nouvel effectif, le Bouc change tout pour atte : indre à nouveau les play-offs.

La saison passée : Encore raté. Pour la troisième année consécutive, Beauvais n’est pas parvenu à se qualifier pour les play-offs, se contentant d’une onzième place de Ligue AM avec 32 points. Pourtant, les Picards, alors sous la houlette de Cédric Dubois, ont navigué dans les eaux du Top 8 pendant une grande partie de la saison et ont à leur actif quelques victoires de prestige face à Cannes, Paris et surtout le futur champion de France Tours lors de la 16ème journée, succès les propulsant à la 8ème place. Encore en passe de se qualifer pour les phases finales après la 23ème journée, les Beauvaisiens ont ensuite enchaîné 3 défaites face à Narbonne, Toulouse et Nantes pour finir l’exercice 2012-2013. Trop pour espérer participer aux play-offs.
Les objectifs: Pour sa dixième saison consécutive dans l’élite, Beauvais voudra retrouver les play-offs de la Ligue AM. Pour cela, la direction de l’équipe première a été confiée à l’expérimenté Emanuele Zanini, passé par Pallavolo Montichiari, Torri Estense Ferrara, S.Croce, Perugia, Modena ou encore Monza et qui découvrira le championnat de France. “J’ai toujours suivi le volley-ball français, j’assistais régulièrement aux finales de Coupe de France et de Championnat de France. Le projet sportif correspond à mes attentes”, a confié l’exigeant entraîneur italien qui visera le haut du tableau. Egalement sélectionneur de la Turquie, qui dispute le championnat d’Europe des nations, il ne prendra ses fonctions qu’à la fin du mois de septembre et c’est Fulvio Bertini, son adjoint, qui se retrouve donc en charge de la préparation.
Le recrutement : Le groupe avait déjà beaucoup bougé à l’intersaison 2012-2013, ça a à nouveau été le cas puisque seuls trois joueurs ont été invités à poursuivre l’aventure, à savoir Achilleas Papadimitriou, Ondrej Hudecek et Jiri Kral. Grâce “au téléphone, Skype et la possibilité de consulter les vidéos de joueurs sur des bases de données”, Emanuele Zanini, pas présent physiquement à Beauvais, a pu trouver de nouvelles recrues et partager son point de vue avec Miloslav Javurek (manager sportif). Et ils sont sept à avoir posé leurs valises dans l’Oise: Gary Gendrey (central), Rodman Valera (passeur), Alexandre Weyl (central), Bram van den Dries (pointu), Matej Patak (réceptionneur-attaquant), Corentin Suc, issu du CNVB (deuxième passeur) et enfin Maarten van Garderen qui a bouclé le recrutement du Bouc.

Le joueur à suivre

A seulement 24 ans, Bram van den Dries possède déjà une grande expérience et a connu de nombreux clubs. Elu MVP du Final Four de la Ligue Européenne qu’il a remportée avec la sélection belge face à la Croatie cette année (3-0), le pointu de 2m07 est passé par la Belgique (VCM Booischot, Precura Antwerpen) et l’Italie (Top Latina, UV San Giustino, Volley Segrate et AV San Giustino). Aujourd’hui, l’international belge s’arrête en France et va découvrir un nouveau championnat avec la Ligue AM. Faisant partie des meilleurs jeunes à son poste, il aura certainement à cœur de s’intégrer dans le projet et la philosophie de jeu que souhaite mettre en place Emanuele Zanini.

A noter que le passeur néerlandais Nico Freriks a posé ses valises à Beauvais afin de pallier l’absence longue durée de son passeur et capitaine Frank Depestele, victime d’une fracture à la main face à Montpellier, le 26 octobre dernier. L’expérimenté international néerlandais de 32 ans (1m92), tout droit venu de Cuneo, a évolué auparavant dans les championnats néerlandais, belge, autrichien, espagnol, puis italien. Pour rappel, le jeune Corentin Suc, âgé de 19 ans, avait été amené à suppléer Depestele à la mène le week-end passé face à Toulouse (3-0), et avait été élu homme du match.