Avec la réception de Toulouse samedi soir, on avait en tête les paroles de la chanson de Claude Nougaro. Mais alors que la tempête grondait à l’extérieur, le Palatinu a vibré pour le collectif gazier. Emmenés par le phénoménal Milan Pepic, les diables rouges ont remporté la victoire (3-0) au terme d’un match de très bon niveau.

Après le TVB, Spacer’s Toulouse a subi la loi d’un GFCA qui a su s’imposer avec la manière à domicile, sans laisser la moindre chance, ni le moindre répit.

Pourtant, le collectif Toulousain a produit un jeu de qualité, notamment orchestré par deux anciens gazier, le passeur Takaniko et le pointu Jordan Corteggiani. Il semble néanmoins que le déplacement reste périlleux pour cette équipe, dont la dernière trace d’une victoire sur le sol Ajaccien remonte à 2014.

Les échanges ont défilé à toute vitesse. Lors du premier set tout fonctionne pour le GFCA (13-8… 18-15… ). Service, réception, attaque avec à la distribution le pointu Pepic qui n’aura de cesse de cumuler les points tout au long du débat.

Le passeur Takaniko des Spacer’s parvient à rattraper l’écart (22-23), mais une erreur de service redonne un nouveau souffle aux gaziers. La doublette offensive Bruckert/Carle permet de voler un point supplémentaire à l’équipe adverse. Pujol conclut alors et offre le premier set au GFCA (25-23). La suite est plus disputée.

Les manches suivantes sont plus engagées de part et d’autre du filet. Toutefois, les Ajacciens veillent à ne pas baisser la garde, de manière à négocier le match comme il se doit. On assiste d’ailleurs à davantage de pugnacité au cours de ce 2e set où l’équipe semble avoir acquis plus d’aisance.

Plus que présent, Pujol semble fédérer ses partenaires, leur permettant de se recentrer sur l’essentiel, malgré la pression d’un début de set serré (1-3… 2-6), mais remporté (25-22).

Impérial, le GFCA aborde dès lors le 3e set avec conviction. Le match se fait haletant (9-9… 10-10… 11-11…). Puis, l’écart se creuse enfin. C’est ainsi que les gaziers mettent fin au supplice du collectif  Toulousain forcé de s’incliner (25-19).

Le prochain rendez-vous au Palatinu aura lieu le samedi 10 novembre, le GFCA affrontera Narbonne. En attendant, Nice recevra les diables rouges vendredi 2 novembre.

Laure MASSA